Parlez-moi d’Aimance!




︎
02/2018
GRAPHIC DESIGN
SOCIAL MEDIA CONTENT
︎Galerie 127, Marrakesh

FR            Parlez-moi d’Aimaince! est une exposition présentée par la  Galerie 127, Marrakech, à l’occasion du Festival MP18 Quel Amour! Parlez-moi d’aimance s’est construite autour du concept d’“Aimance” développé par le penseur et écrivain marocain Abdelkebir Khatibi. Untitled a proposé une communication audiovisuelle  et performée qui approche l’Aimance comme “l’affirmation d’une affinité plus intense entre les êtres et libératrice d’un espace de jouissance. L’Aimance est magnétique et spectrale. Elle est cet équilibre aux limites non définies, entre l’amour et la sagesse.
EN            Parlez-moi d’Aimaince! is an exhibition presented by Galerie 127, Marrakech, on the occasion of Marseille's Festival MP18 Quel Amour! The project was built upon the concept of "Aimance" developed by the Moroccan thinker and writer Abdelkebir Khatibi. We proposed a performed audiovisual communication approaching the idea of "Aimance" as "the affirmation of a more intense affinity between beings which liberating a space of enjoyment. "Aimance" is magnetic and spectral. It is the balance with undefined boundaries, between love and wisdom






GRAPHISME
︎Les couleurs fraiches respirent à l’aide de transitions douces. La typographie, discrète et élégante, s’incline (magnétisme? aimance?) Le rouge de l’affiche reprend celui du festival MP18 Quel Amour.



VIDEO
︎L’affiche est émue, elle bouge, la couverture d’événement aussi.


AUDIO
︎Quatre photographies de Michel Serfaty, Bernard Plossu, Didier Ben Loulou et Flore nous ont permis de jouer trois textes de Khatibi. Ce sont des cartons sonores. L’Aimance parlée

TEXTE CHOISI: A. KHATIBI / PHOTO: BERNARD PLOSSU

“Trois sortes de femmes au moins: les Partantes, les Restantes et les Retournantes; celles qui font le retour à l’Aimé, après avoir tout gaspillé, sont plutôt  les Revenantes. Entre ces remue-ménages, ces cris et larmes, il y a des relations qui sont comme des “bricoles”. L’amour n’est-il pas un art du bricolage entre illusion et désillusion? Passion et déséquilibre? Recomposant ces notes j’y pense
encore.”  


TEXTE CHOISI: A. KHATIBI / PHOTOGRAPHIE:  MICHEL SERFATY 
“Si aimer est aussi un trouble de l’identité, comment maintenir la ligne de force de sa vie sans chanceler? Comment se protéger contre le tourbillon des états d’âmes? et  leur extraordinaire paradoxe?




TEXTE CHOISI: A. KHATIBI / PHOTOGRAPHIE:  DIDIER BEN LOULOU
“Elle fit semblant de tomber à la renverse. Ce mouvement, qui se répétait, voulait entrainer son partenaire à s’occuper du corps autrement qu’il ne fit. Il s’enroula autour d’elle, autour de sa vie, comme liane légère, suspendue à la force du regard.


TEXTE CHOISI: A. KHATIBI / PHOTOGRAPHIE:  FLORE
“J’aimance, tu aimances, il aimance, elle aimance, nous aimançons, vous aimancez, ils aimancent, elles aimancent.





︎︎ ︎ ︎ ︎  






CREATIVE DIRECTION, GRAPHIC DESIGN, SOUND EDITING—Untitled / VOICES: Nathalie Locatelli, Yvon Langué / IMAGES COURTESY—Galerie 127 / TEXTS ABSTRACTS—Abdelkebir Khatibi

© Untitled 2019