ALGER INSOLITE — 03>30.05.2021 /







BEYA OTHMANI & SALSABIL KETTAF 

ALGER INSOLITE




Souvenir d'Alger, from the series Soyez les Bienvenus, 2018, 100 x 70 cm. © Katia Kameli ADAGP






FR

Alger Insolite est pensé comme un atelier de réflexion digital autour des politiques de l’espace et de ses enchevêtrements avec l’image.


Le titre du projet Alger Insolite fait référence à un film réalisé en 1971 par Mohamed Zinet. Par l'assemblage de poésie, d'images en mouvement et d'une intrigue qui se concentre autour d’Alger-centre, Zinet rend possible par le champ de l’imaginaire l’appropriation physique comme projet. Réalisé pendant la première décennie d'indépendance de l’Algérie, le film active la matérialité historique et le potentiel poétique de la ville nouvellement libérée. L’espace urbain est traité comme une matière archive, un palimpseste sur lequel s’inscrit l’action artistique. Un palimpseste est un parchemin dont on a effacé la première écriture pour pouvoir écrire un nouveau texte. Cet acte politique et visuel est central à la réflexion développée dans ce projet. LIRE LA NOTE CONCEPTUELLE
EN

Alger Insolite is thought of as an open reflection around the politics of space and their entanglements with image.


The title of the project Alger Insolite refers to the movie directed in 1971 by Mohamed Zinet Tahia Ya Didou, Alger Insolite. In his movie, Zinet developed a poetic of spatial appropriation by assembling poetry, moving images and an intrigue which evolved around Algiers-center. With his cinematic work, Zinet approached the project of physical urban appropriation through the realm of the imaginary. Produced during the first decade of Algerian independence, the film activated the historical materiality and poetic potential of the newly liberated city. The urban space then figured as archival matter, a palimpsest on which the artistic action would inscribe itself. A palimpsest is a parchment whose first writing has been erased in order to write a new text. This political and visual act is central to the reflection developed in this project. READ THE FULL CONCEPT












(PROGRAMME)






︎

03.05 > 30.05.2021


PROJECTION DE/SCREENING OF

UN ALBUM DE FAMILLE BIEN PARTICULIER
(2012)
Amina Menia



FR        Cette vidéo s’appuie sur les archives personnelles de Jacques Chevallier, maire d'Alger de 1953 à 1958. À travers une narration auto-fictive entrecoupée de références historiques, Amina Menia explore une période clé de l’histoire architecturale, sociale et politique d'Alger.

Co-produit par Marseille-Provence 2013 et Aix-Marseille Université, en partenariat avec art-cade*, galerie des grands bains douches de la plaine, Marseille.

Courtesy de l'artiste.

EN        This video is based on the personal archives of Jacques Chevallier, mayor of Algiers from 1953 to 1958. Through the interweaving of self-fictional narrative interwoven and historical references, Amina Menia explores a key sequence in the architectural, social and political history of Algiers.

Co-produced by Marseille-Provence 2013 and Aix-Marseille Université, in partnership with art-cade gallery, Marseille. Courtesy of the artist.

Courtesy of the artist.









︎

10.05 > 30.05.2021


INSTALLATION DIGITALE DE/DIGITAL INSTALLATION OF

SOYEZ LES BIENVENUS
(2018)
Katia Kameli



FR        L’expression “Soyez les bienvenus” est une formule de politesse bien connue des Algériens, qui rappelle ironiquement la violente colonisation française lors du débarquement de Sidi-Fredj en 1830.

Cette série d’images fixes et en mouvement complète le processus mené depuis 2016 par Katia Kameli avec sa série de films intitulée Le Roman Algérien (chapitre 1 à 3) sur l’écriture de l’Histoire et le rôle des images dans la fabrication d’un récit national.

EN        The expression “Soyez les bienvenus” is a polite formula well known to Algerians, which ironically recalls the violent French colonization during the invasion of Sidi-Fredj in 1830.

This series of still and moving images is part of a process initiated already in 2016 by Katia Kameli with her series of films Le Roman Algérien (chapter 1 to 3) where she interrogates processes of historical writing and the role of images in the construction of national narratives.








︎

SAMEDI/SATURDAY 15 & DIMANCHE/SUNDAY 16, 05.2021


PROJECTION TOUTE LA JOURNÉE DE / ALL-DAY SCREENING OF

LE ROMAN ALGÉRIEN, CHAPITRE 1
(2016)
Katia Kameli



FR        Le Roman Algérien est une vidéo pensée comme une immersion dans l’histoire algérienne, et dans la mémoire des hommes au travers d’une collection d’images. Le film se déroule rue Larbi Ben M’Hidi, à Alger, où Farouk Azzoug et son fils tiennent un kiosque nomade où ils vendent de vieilles cartes postales et des reproductions d’archives photographiques. Hors des images du kiosque, on aperçoit la ville, et on peut entendre la voix de ses habitants, des historiens, des étudiants, des écrivains, qui expliquent leur lien avec ces images et à l’histoire de leur pays.

EN        Le Roman Algérien is a video thought of as an immersion in the Algerian history, and in the memory of its Men through a collection of images. The film takes place on Larbi Ben M'Hidi street, in Algiers, where Farouk Azzoug and his son run a nomadic kiosk where they sell old postcards and reproductions of photographic archives. Outside the images of the kiosk, we see the city, and we can hear the voices of its inhabitants, historians, students, writers, who explain their connection to these images and to the history of their country.






︎

SAMEDI/SATURDAY 15.05.2021
18:00 (HEURE D’ALGER/ALGIERS TIME)


CONVERSATION

CONVERSATION AVEC KATIA KAMELI
Modérée par BEYA OTHMANI










︎

SAMEDI/SATURDAY 22.05.2021


PROJECTION TOUTE LA JOURNÉE DU FILM / ALL-DAY SCREENING OF THE FILM

FOOT DE LIBÉRATION NATIONALE
(2019)
Amina Menia



FR        Dans son film Foot de Libération Nationale (2019), Amina Menia revient sur la qualification de l'équipe nationale algérienne de football à la Coupe du monde 2009 et sur le rassemblement de masse qui s'en est suivi dans la ville d'Alger. Elle s’interroge ainsi sur la fonction exutoire et le potentiel fédérateur que peuvent avoir ces moments d’effusion dans des contextes politiques de violence et de répression.

EN        In her film Foot of National Liberation (2019), Amina Menia looks back at the qualification of the Algerian national soccer team for the 2009 World Cup and the mass gathering that followed in the city of Algiers. She takes a look at the function and the potential that these moments of togetherness can have in political contexts of violence and repression.






︎

SAMEDI/SATURDAY 22.05.2021
18:00 (HEURE D’ALGER/ALGIERS TIME)


CONVERSATION

CONVERSATION AVEC AMINA MENIA
Modérée by Salsabil Kettaf










︎

À PARTIR DU/FROM 24.05.2021


PROJECTION DE / SCREENING OF

COME WITH ME TO THE CASBAH
Composition video de Nabil Djedouani



FR        De la colonisation française à aujourd’hui, de Fernand Pouillon à Oscar Niemeyer, et de Pépé le Moko à Bab El Oued City, Nabil Djedouani propose un inventaire poétique d’Alger, de ses utopies urbaines et de ses représentations kitchs.

EN        Nabil Djedouani proposes a poetic inventory of Algiers, its urban utopias and its kitsch representations starting from the French colonization to today, going from Fernand Pouillon to Oscar Niemeyer, and from Pépé le Moko to Bab El Oued City.










︎

29.05.2021
18:00 (HEURE D’ALGER/ALGIERS TIME)


ALGER, ESQUISSE D’UNE HISTOIRE PHOTOGRAPHIQUE
Une présentation de Rym Khene



FR        L'intervention se présente comme un parcours des temps forts de l’histoire photographique d’Alger, une lecture subjective qui esquisse des axes de recherche possibles autour de la question des représentations visuelles de la ville.

EN        The intervention is presented as an itinerary through the photographic history of Algiers, a subjective reading that outlines possible research threads around the issue of visual representations of the city.











(BIOGRAPHIES)





NABIL DJEDOUANI


FR        Nabil Djedouani est un réalisateur, acteur et chercheur. Après des études de cinéma à l'université Louis Lumière de Lyon, il coréalise un film documentaire avec Hassen Ferhani intitulé Afric Hôtel (2010). Il travaille ensuite avec le cinéaste Rabah Ameur-Zaïmeche en tant qu'assistant réalisateur et comédien pour les films Histoire de Judas (2015) et Terminal Sud (2019). En 2012, il crée le site des Archives Numériques du Cinéma Algérien pour mettre à la disposition de toutes et tous sur sa page Facebook et sa chaîne YouTube des œuvres cinématographiques algériennes oubliées qu’il collecte et restaure. Puis, il entame un travail de recherche et de diffusion autour des musiques d'expression algérienne via la plateforme Raï & Folk. Il réalise en 2019 un essai documentaire intitulé Rock Against Police.

EN        Nabil Djedouani is a director, actor and researcher. After studying cinema at the University Louis Lumière in Lyon, he co-directed a documentary film with Hassen Ferhani entitled Afric Hôtel (2010). He then worked with filmmaker Rabah Ameur-Zaïmeche as assistant director and actor for the films Histoire de Judas (2015) and Terminal Sud (2019). In 2012, he created the website Archives Numériques du Cinéma Algérie to make available to everyone on his Facebook page and YouTube channel forgotten Algerian cinematographic works that he collects and restores. He began a work of research and dissemination around the music of Algerian expression via the platform Raï & Folk. In 2019, he directed a documentary essay entitled Rock Against Police.





KATIA KAMELI


FR        La pratique de Katia Kameli, artiste et réalisatrice franco-algérienne, repose sur une démarche de recherche : le fait historique et culturel alimente les formes plurielles de son imaginaire plastique et poétique. Elle se considère comme une « traductrice ». La traduction n’est pas un simple passage entre deux cultures ni un simple acte de transmission, mais fonctionne aussi comme une extension de sens et de formes. L’acte de traduction déconstruit la relation binaire et parfois hiérarchique entre la notion d’original et de copie. Une réécriture des récits apparaît au sein de son travail.

Katia Kameli est diplômée de l’École Nationale des Beaux-Arts de Bourges et a suivi le post-diplôme le Collège-Invisible à l’École Supérieure d’Arts de Marseille. Son travail a trouvé une visibilité et une reconnaissance sur la scène artistique et cinématographique internationale et a été montré lors de nombreuses expositions personnelles et collectives. Ses œuvres font partie de plusieurs collections publiques.

https://www.katiakameli.com

EN        The practice of Katia Kameli, French-Algerian artist and director, is based on a research approach: the historical and cultural fact feeds the plural forms of her plastic and poetic imagination. She considers herself a "translator". Translation is not a simple passage between two cultures nor a simple act of transmission, but also functions as an extension of meaning and form. The act of translation deconstructs the binary and sometimes hierarchical relationship between the notion of original and copy. A rewriting of narratives appears within his work.

Katia Kameli is a graduate of the École Nationale des Beaux-Arts de Bourges and has completed the post-graduate program le Collège-Invisible at the École Supérieure d'Arts de Marseille. Her work has found visibility and recognition on the international art and film scene and has been shown in numerous solo and group exhibitions. Her works are part of several public collections.

https://www.katiakameli.com





RYM KHENE


FR        Rym Khene est chercheuse associée à l’Institut des Textes et Manuscrits (Item, Ens-Cnrs) et photographe. Docteure en littérature comparée (Sorbonne nouvelle), ses recherches portent principalement sur les représentations littéraires et photographiques de la ville.

www.rymkhene.com

EN        Rym Khene is a research associate at the Institut des Textes et Manuscrits (Item, Ens-Cnrs) and a photographer. She holds a Doctorate in Comparative Literature (Sorbonne Nouvelle). Her research focuses on literary and photographic representations of the city.

www.rymkhene.com








AMINA MENIA


FR        Amina Menia est une artiste plasticienne avec une pratique multimédia qui varie les techniques et les supports (installations in-situ, photographies, vidéo...). Son travail est une forme d’archéologie urbaine aux croisements de l’histoire, de l’identité, de la mémoire des lieux, et du langage architectural. Elle s’intéresse également à l’espace public et à sa réappropriation par le geste artistique. Parmi ses œuvres : Extra Muros (2005), Chrysanthèmes (2009), Un album de famille bien particulier (2012), Enclosed (2013), Lost qibla (2017). Son dernier travail, Foot de Libération Nationale, fut présenté au Palais de Tokyo à Paris en février 2020.

Les œuvres de Amina Menia ont été exposées dans plusieurs musées, galeries, et centres d’art, à l’international, dont le Centre Pompidou à Paris, le New Museum de New York, le Museum of African Design de Johannesburg, le Musée d’Art Contemporain de Marseille, au Royal Hibernian Academy de Dublin et ses œuvres sont entrées dans de nombreuses collections publiques.

http://www.aminamenia.com

EN        Amina Menia is a visual artist with a multimedia practice that varies techniques and media (in-situ installations, photographs, video ...). Her work is a form of urban archaeology at the crossroads of history, identity, memory of places, and architectural language. She is also interested in the notion of public space and its reappropriation through the artistic gesture. Among her works: Extra Muros (2005), Chrysanthemums (2009), Un album de famille bien particulier (2012), Enclosed (2013), Lost qibla (2017). Her latest work, Foot de Libération Nationale, was presented at the Palais de Tokyo in Paris in February 2020.

Amina Menia's work has been exhibited in several museums, galleries, and art centers internationally, including the Centre Pompidou in Paris, the New Museum in New York, the Museum of African Design in Johannesburg, the Musée d'Art Contemporain in Marseille, and the Royal Hibernian Academy in Dublin.

http://www.aminamenia.com









BEYA OTHMANI


FR        Beya Othmani est une curatrice et chercheuse basée à Tunis, Tunisie. Elle fait partie de l'équipe curatoriale et éditoriale de l'organisation Archive Sites basée entre Berlin, Milan et Dakar. Elle faisait auparavant partie de SAVVY Contemporary, où elle a coproduit la série d'événements Listening Session : Untraining the Ear, et le festival Untraining the Ear. Elle a travaillé en tant qu'assistante curatoriale sur diverses expositions, parmi lesquelles The Dog Gone Death à la Biennale Dak'Art 13 (2018), et Shadow Circus pour le Forum Expanded de la Berlinale (2019). Elle était co-commissaire du Sonsbeek Council #1 à Tunis en Mars 2020. Elle est titulaire de la bourse COARC / Mellon Art History et mène une recherche sur les politiques curatoriales en Tunisie sous le régime de Bourguiba.

EN        Beya Othmani is a curator and researcher based in Tunis, Tunisia. She is part of the curatorial and editorial team of the Berlin/Milan/Dakar-based organisation Archive Sites. She was previously part of SAVVY Contemporary, a Berlin-based art space, where she co-produced the event series Listening Session: Untraining the Ear, and the Untraining the Ear festival. She worked as a curatorial assistant on various exhibitions, among them The Dog Gone Death at Dak’Art 13 Biennale (2018), and Shadow Circus for the Forum Expanded of the Berlinale (2019). She co-curated in March 2020 the Sonsbeek Council #1 in Tunis. She is currently a recipient of the COARC / Mellon Art History grant to conduct a research on the politics of exhibition-making in Tunisia during Bourguiba’s rule.







SALSABIL KETTAF


FR        Salsabil Kettaf est journaliste et travaille sur le Maghreb. Elle mène aussi des recherches sur la littérature arabophone nord-africaine.
EN       Salsabil Kettaf is a journalist working on the Maghreb. She also conducts research on North African Arabic literature.











(RESSOURCES)







À VOIR/À LIRE/À ÉCOUTER




B


Meryem Belkaid sur Radio Corona Internationale Le Hirak à l’écran. 🎧


C


Le Corbusier, Projet Obus + Poésie sur Alger, (1950) 🗺


D


Karima Dirèche & Lalia Chenoufi, “Consigner le Hirak” 📄


H


Hirak, Algérie en révolution(s) 📄


I


L’image Latente (Blog) de Awel Haouati 📰


K


William Klein, Le Festival Panafricain d'Alger (1969) 🎥

Bouchra Khalili, Foreign Office (2015) 


S


Fethi Sahraoui, Youthtopia (2020) ▶


T


Textures du temps (Blog) 📰




Z


Mohamed Zinet, Tahya ya Didou, Alger Insolite (1971) (Online) 🎥





(RESSOURCES)

BEYOND ALGIERS/AU-DELÀ D’ALGER




Les Archives Numériques du Cinéma Algérien ︎


Samia Henni, Architecture of Counterrevolution. The French Army in Northern Algeria (2017) 📓








(RESSOURCES)

BEYOND ALGERIA/AU-DELÀ DE L’ALGERIE




Beyond the square. Urbanism and the Arab Uprisings, Edited by Deen Sharp et Claire Panetta (2016) 📓


Hassan Darsi, Le projet de la maquette (2002-2003)

Kamel Aljafari, Recollections (2015) ▶


858, An archive of resistance ︎


“No Archive is Innocent” by Collectif Mosireen 📄







(RESSOURCES)

UPCOMING EVENTS





CONFÉRENCE

Unearthing Traces
27-28-29 May 2021

Explores memory processes, power structures in archival practices in relation to the built environment and material architectural traces.
EXPOSITION

Alger, archipel des libertés
(à partir du 4 juin 2021)








Nous vous invitons à envoyer vos contributions et commentaires afin d'élargir le champ de réflexion et d'enrichir la liste des références mentionnées ci-dessus.








EXPLORER ︎︎︎
IF A TREE FALLS IN FOREST ONLINE